Algerie : Wassiou et Traoré exclus du groupe

APRÈS AVOIR REFUSÉ DE S’ÉCHAUFFER LORS DU MATCH JSK-WAT

mercredi 31 octobre 2007.

Si la retentissante victoire de la JS Kabylie face au Widad de Tlemcen (6-1) aura été fêtée tel qu’il se doit par les supporters kabyles dans les tribunes, mais aussi par les joueurs eux-mêmes qui auront chanté et dansé dans les vestiaires, comme pour rappeler tout ce vent d’euphorie dans lequel baignent à l’heure actuelle les Canaris, il n’en demeure pas moins que l’acte de conduite dont ont fait preuve le Béninois Wassiou et le Malien Traoré aura quelque peu gâché la fête.

Et pour cause, n’ayant guère accepté leur statut de remplaçants, Wassiou et Traoré ont tout simplement refusé de s’échauffer en seconde mi-temps et ont aussi désobéi à leur coach Moussa Saïb, qui semblait pourtant décidé à les incorporer pour les remettre en compétition et, surtout, en confiance du fait que le Béninois n’a pas joué depuis près de trois mois pour blessure et que le Malien n’avait pas été, lui aussi, aligné depuis près de deux mois pour méforme. De tels comportements ont étonné plus d’un. Et si ce genre de manquement à la discipline de groupe est un grave précédent dans l’histoire de la JSK, il est clair que les deux joueurs incriminés risquent d’être sanctionnés lourdement par leur club employeur. D’ailleurs, le président Hannachi n’a pas manqué de convoquer les deux joueurs concernés en fin de match pour les sermonner et leur signifier son indignation avant leur comparution devant le conseil de discipline. “À la JSK, on ne badine pas avec la discipline, et toute faute professionnelle sera sévèrement sanctionnée”, dira le président Hannachi. Pour sa part, Moussa Saïb semblait beaucoup plus indigné par le mauvais comportement de ses deux joueurs. “C’est très grave ce genre de comportement, les deux joueurs vont devoir assumer pleinement leur désobéissance. D’ores et déjà, ils sont écartés du groupe car je n’ai pas besoin de joueurs capables de dérapages aussi graves”, dira Saïb sur un ton coléreux. Et si l’attaquant malien Issa Traoré a quelque peu gardé son calme et n’a pas réagi violemment à cette mauvaise tournure, il n’en demeure pas moins que l’international béninois Wassiou, habituellement connu pour ses sautes d’humeur, a quelque peu aggravé sa situation en déclarant à qui voulait l’entendre qu’il était décidé à quitter au plus tôt la JSK. “Ouallah, je suis décidé à partir au mercato !” avait lancé Wassiou à tout un parterre de journalistes avant de quitter le stade. S’il faut rappeler que Wassiou avait déjà fugué durant quatre mois, il y a deux ans de cela, après le départ de l’entraîneur belge René Taelman qui l’avait fait venir à la JSK, il est certain que le Béninois risque gros dans cette affaire malheureuse et pour le joueur en question et pour son club employeur.

Source : El Khabar


Laisser un commentaire à cet article

> JO : le sport échoue, le pouvoir marque

> à J-1 du derby Algérie - Maroc

> Bouhraoua, l’Algérien

> Vert de rage

> Algérie – Egypte : le match truqué des dictatures

L'Edito
Actualités
Téchnologie
Téléphonie
Economie
Pour elle
KarEcriture
Sports
Culture
Forums
| Qui sommes nous ? | Nous contacter |
Webmaster | Copyright 2004 - 2016 Actualités Algérie
Squelettes : Silent | Plan du site